Non classé

Lookism

Hello-o à tous ! Aujourd’hui une présentation un peu plus particulière ! En effet, je vais vous parler d’un Webtoon !

Avant d’attaquer le sujet principal, on va d’abord définir ce qu’est « Webtoon ».

Webtoon
L’appli Webtoon !

Webtoon est un site de lecture de bande dessinée en ligne, entièrement gratuite qui dispose d’un site web et d’une application mobile. C’est une plateforme qui publie des nouveaux chapitres de façon régulière, que ça soit hebdomadaire ou une à deux fois par semaine selon un calendrier spécifique voire journalière en de très rares occasions.

Webtoon est la version occidentale de Comic Naver, le site coréen à l’origine de ce concept.

On y trouve les Manhwa (Manga Coréen) très célèbres comme Tower of God et Noblesse (que je vous présenterai plus tard !), mais également d’autres BD d’auteurs occidentaux, qui y postent leur BD au style plus Comics américain que Manga.

En effet, cette plateforme permet à tout le monde de poster leur propre BD ! Mais il me semble qu’il existe la possibilité d’être rémunérés si vous vous faites remarqués par les administrateurs et que vous signez un contrat. Information à prendre avec des très grosses pincettes, je ne connais pas du tout cet aspect-là de Webtoon ! 😉

Seul bémol : la plateforme est principalement en anglais, même si on peut trouver pour quelques Webtoons des traductions en français.

Aujourd’hui, je voudrai vous parler de l’un de mes derniers gros coups de cœurs : Lookism !


 Histoire :                                                                                                                                                                 

Daniel no wtf
C’est Hyung Suk, pas Daniel, wtf…

Daniel (Hyung Suk dans la version originale) est un petit lycéen binoclard en surpoids et qui est la risée de l’école. En effet, il est le souffre-douleur de ses camarades de classe qui l’utilise pour aller chercher leur déjeuner ou pour toute autre tâche ingrate digne de l’esclavagisme. Il n’a aucune qualité pour lui puisqu’il n’est pas non plus studieux ni sportif ni même un tantinet « beau ». De surcroît, c’est un lâche qui n’ose même pas avouer à sa mère qu’il est maltraité, alors que celle-ci se démène toute seule pour l’élever et payer sa scolarité.

Alors qu’il arrive enfin à la convaincre de changer d’établissement, il pense pouvoir recommencer sa vie à zéro enfin et vivre la vie de lycéen qu’il a toujours rêvé, mais une fois n’est pas coutume, il se retrouve à nouveau sous les feux des projecteurs, mais pas pour les meilleures raisons, bien au contraire.

Sa vie semble se résumer à n’être que celle d’un perdant, dans une société où la beauté semble être la meilleure alliée de la réussite sociale.

Pour Daniel, au plus bas de son moral et de sa dignité, un miracle va soudainement lui offrir tout ce qu’il n’a jamais eu dans un nouveau corps parfait…


  • Ma note globale : ☆☆☆☆☆
  • Scénario : ☆☆☆
  • Dessin : ☆☆☆☆
  • Personnages : ☆☆☆☆☆
  • Commentaire : Webtoon à lire si vous aimez rire et surtout si vous adorez voir des BG typés coréens ! xD

J’adore beaucoup les dessins de l’auteur, qui passe aisément d’un visage très « laid » à un visage angélique. En effet, tous les personnages dedans ne sont pas tous magnifiques. Ils n’ont pas tous le « Look » idéal, et c’est ce qui fait une société, un monde comme le nôtre. Les expressions faciales sont ainsi très distinctives et on ressent bien les émotions des personnages. Surtout, il y a des personnages qui sont vachement beaux *Q*

L’histoire est assez simple, elle se focalise sur la vie lycéenne de notre héros. Des évènements surviennent à chaque arc et bouleversent la routine qu’on aurait pu imaginer banale. On y découvre certains problèmes de la société revisités par nos protagonistes. Mis à part ces quelques thématiques un peu plus sérieuses et surtout le message que l’auteur veut faire passer avec le sujet du dictat de la beauté, Lookism reste tout de même très amusant à lire ! Mais côté scénario, celui-ci n’offre rien d’exceptionnel non plus, puisqu’on lit Lookism pour ses personnages avant tout ! ♥^♥

D’ailleurs ces mêmes personnages ont une très belle évolution tout le long, que ça soit le héros ou les autres, on se rend bien compte qu’ils ne sont pas tous attachés qu’à une seule morale et qu’ils évoluent aussi, acceptent leurs erreurs pour avancer dans la vie.


Jae Yeol Bae
Jae Yeol is true bae.

J’adore vraiment ce Webtoon, et pour ma part, je l’ai lu sur internet, traduite par des fans où les prénoms sont restés coréens, du coup maintenant qu’ils paraissent sur Webtoon, les traducteurs leur ont donné des prénoms plus occidentaux. Ça ne risque pas de choquer les nouveaux lecteurs, mais pour les fans de la première heure comme moi, Hyung Suk restera Hyung Suk et pas Daniel ♥.

Pour le moment, Webtoon n’a publié qu’une dizaine de chapitres sur son site. Pour les impatients, vous pouvez toujours chercher sur internet la suite, mais gardez à l’esprit qu’il vaut mieux passer par les sites officiels pour vraiment montrer à l’auteur votre soutien et que son œuvre est digne d’être publiée aux yeux de Webtoon ! 😉

Pour ma part, sans trop vous spoiler, je soutiens un couple peu conventionnel, mais vous comprendrez par la suite pourquoi ils sont exactement faits l’un pour l’autre !! (灬♥ω♥灬)

Non classé

To Your Eternity

 

Cette fois je vous présente le nouveau manga de l’auteur de « A Silent Voice », que je présenterai bientôt aussi, étant l’un de mes derniers coups de cœurs !

Deux tomes sont parus en France, et même si c’est peut-être un peu tôt pour le conseiller vivement… Et bien je vous le propose quand même !


Histoire :

« Au commencement… ‘Il’ était une sphère »

Ainsi débute notre histoire. Celle d’une boule jetée à tout hasard sur ce monde. Mais pas n’importe quelle boule.

En effet, celle-ci est capable de se métamorphoser grâce à une stimulation externe. D’abord une simple pierre, elle se transforme en mousse avant de revêtir l’apparence d’un loup venu mourir à tout hasard sur notre « héros » dans la neige d’un hiver éternel.

Toutes ces nouvelles sensations qu’il ressentit le firent avancer. Puis, sans même qu’il ne sache comment, comme si son instinct le poussait, il rencontra un jeune garçon abandonné du monde, qui le reconnut immédiatement.

À son contact, il découvre de toutes nouvelles sensations, comme le plaisir de manger, la chaleur d’un foyer dans ce monde glacial, et surtout, le contact humain.

« To your Eternity » nous entraîne dans le périple d’un être hors de ce monde, capable de changer d’apparence et par-dessus tout.

Un être mystérieux, mais surtout immortel.

« Voici une histoire ‘pour toi, l’immortel’. »


  • Ma note globale : ☆☆☆☆
  • Scénario : ☆☆☆
  • Dessin : ☆☆☆
  • Personnages : ☆☆☆☆☆
  • Commentaire : « Shônen » très mystérieux que je conseille à ceux qui veulent découvrir des histoires différentes et surprenantes.

Pourquoi tant de haine
C’est mieux de ne pas être sur la couverture.

Le thème de l’immortalité est traité dans ce manga d’une façon très originale. Je n’ai lu que les deux premiers tomes mais… L’histoire est tellement bien racontée ;__;

Les personnages sont très attachants et on sympathise rapidement avec leur façon d’être, tant leur histoire est racontée de façon simple mais efficace, frappant parfois (voire souvent) là où ça fait mal.

Dès la fin du premier chapitre, j’étais tellement perturbée par l’évènement qui bouleverse le récit soudainement sans prévenir. Je ne savais pas quoi en penser à ce moment-là, j’étais tellement choquée, mais aussi triste, puis surtout confuse.

Les 80 premières pages m’ont submergée d’émotions différentes, mais même sans comprendre où l’histoire devait avancer, je restais complètement accrochée à la page suivante, curieuse de voir où ce récit « d’éternité » m’emmenait.

 

Même si le deuxième tome m’a mis en PLS total, je ne peux qu’applaudir l’auteur de son immense talent pour exprimer les émotions (qu’il avait déjà prouvé avec « A Silent Voice »).

Le PLS
«Hé, chuis pas venue ici pour souffrir okaaaay ?!»

Je suis impatiente de découvrir la suite des aventures de notre « héros », cet être mystique et immortel qui découvre le monde, la vie comme la mort, à travers sa quête de nouvelles sensations, une quête éternelle qui le questionne, qui NOUS questionne sur le sens de l’éternité.

Après tout, l’immortalité n’est-elle rien d’autre qu’une énième épreuve dans la vie d’un homme… ?

 

Bref, sans vouloir devenir philosophe, je vous laisse découvrir ce manga édité chez Pika qui m’a fait une très forte impression, dès ses premiers tomes ! Et vous, qu’en avez-vous pensé ??

Shonen

Re:Zero – Premier arc : Une journée à la capitale

Bonjour à tous ! Ça fait super longtemps que je n’avais pas posté d’articles ! La faute des cours, travail, fatigue, tout ça tout ça… Mais me voilà enfin de retour en pleine forme ! Ou presque… ! Oui j’ai encore un mémoire à terminer malheureusement…

On commence ?


Fiche manga :

  • Dessin : Matsuse Daichi
  • Scénario : NAGATSUKI Tappei
  • Editeur Français : Ototo Manga
  • Type : Shonen

Alors pour cet article, je voulais vous présenter le manga Re:Zero, adapté du light novel du même titre qui va d’ailleurs bientôt paraître aux éditions Ofelbe ! Particularité de ce manga, c’est qu’il couvre le premier arc seulement de l’histoire originelle. En effet, différents auteurs se sont relayés pour couvrir les différentes parties du light novel, le style graphique risque ainsi de varier d’un arc à l’autre, mais on continuera bien évidemment à reconnaître nos héros préférés et surtout à comprendre l’histoire.


 Histoire :

Isekai
Hourra encore un Isekai … Ne fuyez pas, celui-ci, il est bien!

Alors Re:Zero – Premier arc : Une journée à la capitale commence avec notre héros : Natsuki Subaru (comme la voiture xD), un lycéen comme tout ce qu’il y a de plus banal, à l’exception près qu’il sèche régulièrement ses cours et qu’il est un otaku confirmé. Alors qu’il fait tranquillement ses courses, il se voit transporter dans un nouveau monde d’heroic-fantasy (oui, ENCORE un Isekai xD…).

L’histoire débute de façon assez sympathique et joyeuse. Notre héros pensant découvrir un pouvoir surnaturel et super puissant qui bouleverserait l’équilibre des forces du monde, comme le veut la tradition qu’il a vu mainte fois dans ses mangas/animes préférés, se retrouve… complètement dérouillé au fond d’une ruelle par des bandits. Il se fera finalement sauvé par non pas la première passante, mais la seconde, pour laquelle le coup de foudre est immédiat.

Cherchant à tout prix à l’aider en retour, il décide d’accompagner sa bienfaitrice à travers la capitale à la recherche d’un objet précieux dérobé jusqu’à atterrir en périphérie de la ville, chez un receleur. Alors que tout avait l’air d’un joyeux rendez-vous galant (du moins pour notre protagoniste), tout va basculer dès qu’il entrera dans le bâtiment où il découvre avec effroi plusieurs cadavres. Assailli à son tour et laissé pour mort, il aperçoit la silhouette de sa belle à terre, dans une mare de sang.

Et l’histoire s’arrête là. Du moins, elle aurait dû, mais on découvre qu’au final, à défaut de pouvoir vaincre ses ennemis d’un seul coup de poing ou de les désintégrer avec un rayon laser cosmique, notre héros est arrivé dans ce monde avec le pouvoir de revenir en arrière à un point de sauvegarde à chaque fois qu’il meurt.

Non, il ne devient pas plus fort à chaque fois qu’il revient d’entre les morts. Non, il n’a pas le pouvoir de sauvegarder et de charger sa partie à souhait. En revanche, il se souvient de tout à chacune de ses morts. Surtout ses derniers souffles. Mais il l’a juré. Peu importe combien de fois il doit mourir, il la sauvera, Elle.


  • Ma note globale : ☆☆☆☆
  • Scénario : ☆☆☆☆
  • Dessin : ☆☆☆☆
  • Personnages : ☆☆☆☆☆
  • Commentaire : Manga à lire en attendant de pouvoir se régaler avec le Light Novel !

J’ai bien aimé le style graphique qui est très détaillé tout en restant soigné : on ressent assez bien les émotions des personnages et les scènes de combats sont plutôt bien dessinées. On peut peut-être occasionnellement reprocher le manque de décor même si ça ne saute pas aux yeux, mais c’est loin d’être d’un niveau où on aurait passé un coup de « Javel » xD. Les dessins restent beaux et présentent très bien l’univers !

Le scénario n’a hélas pas assez de temps pour se développer en deux tomes, du moins, vu ce qu’il se passe par la suite, mais il reste consistent et très accrocheur. En effet, le rythme de ces deux tomes est fluide et nous entraîne rapidement dans l’univers dans lequel Subaru se retrouve prisonnier, sans trop s’attarder sur des détails futiles, sans trop raccourcir non plus le plus important. Mais ne lire que ces deux premiers tomes nous laisse un peu sur notre faim.

Enfin, les personnages sont assez attachants. Le héros semble être un bon vivant jusqu’à ses premières péripéties, mais c’est normal, vous aussi vous n’en ressortirez pas indemne de mourir plusieurs fois ! On comprend aussi facilement que chaque personnage n’est pas attrait à un seul type de psychologie stéréotypé et qu’ils présentent tous une certaine complexité, et cela rajoute d’autant plus de la cohérence dans la façon de nous raconter l’histoire de Subaru !


Voilà pour ces deux premiers tomes, disponibles dans vos librairies préférées !

When you see Reinhard
Reinhard, my love ~

Le tome 1 du light novel Re:Zero sort bientôt également, mais en attendant, je vous conseille la version manga pour les impatients ou les moins adeptes des romans !

Vu le succès de Re:Zero à travers le monde, notamment grâce à son Anime en 2016 que je vous recommande également, les autres arcs seront certainement adaptés, et le prochain est d’ailleurs prévu pour le 07 Juillet 2017 toujours chez votre éditeur préféré, Ototo !

De mon côté, je m’en vais fantasmer sur le véritable héros de toute donzelle en détresse (Subaru y compris) : ce très cher Reinhard ♥

Seiran

Seinen

The Rising of the Shield Hero – Tome 1

Fiche manga :

  • Dessin & Scénario : AIYA Kyu
  • Œuvre originale : ANEKO Yusagi
  • Chara design : MINAMI Seira.
  • Editeur Français : Doki Doki
  • Type : Seinen

Histoire :

Tate no Yuusha, ou The Rising of the Shield Hero (RSH) en français démarre comme beaucoup d’autres mangas du genre Isekai, avec un héros lambda de notre époque qui se retrouve propulsé dans un monde nouveau d’Héroic Fantasy. Ici, notre héros Naofumi se retrouve invoqué dans un nouveau royaume : Il devient l’un des quatre héros qui doivent sauver le peuple de la dangereuse vague de calamité. Mais voilà, pas facile de s’intégrer dans ce monde quand on sait qu’il est le héros du bouclier, aux capacités limitées, condamné à être détesté de tous.

Trahi par son unique partenaire, celui-ci se retrouve contraint d’évoluer comme il le peut, pour s’acquitter de sa tâche de héros. Il tombe alors sur la route d’une jeune semi-humaine aux ressources insoupçonnées…


  • Ma note globale : ☆☆☆☆
  • Scénario : ☆☆☆
  • Dessin : ☆☆☆☆
  • Personnages : ☆☆☆☆
  • Commentaire : Un Isekai qui change des autres avec des personnages profonds qui tendent à évoluer !

Je vous l’accorde, le scénario de RSH n’est pas originale pour une cacahuète. Un héros qui se retrouve propulsé dans un nouveau monde, c’est du vu, vu, vu et encore revu. Mais RSH est un manga qui réussit quand même à se démarquer par rapport aux autres, dès le tome 1 ! On suit d’abord un Naofumi naïf, qui essaye de se faire une place dans ce monde en tant que héros du bouclier malgré un certain mépris de la population à son égard.

Le caractère de Naofumi change du tout au tout, quand il se retrouve volé et trompé par son unique partenaire. On est alors confronté à un Naofumi aux antipodes du héros classique. Il le sait désormais : s’il veut s’en sortir dans ce monde, il ne pourra compter que sur lui-même, et cesser de faire confiance aux habitants de ce monde. C’est vraiment ce sur quoi essaye de s’axer ce tome : l’évolution du caractère de Noafumi.

De ce fait, malgré un contexte sans aucune originalité, c’est du caractère et de l’évolution du héros que le manga tire toute sa force au niveau de ce premier tome. On y découvre également le personnage de Raphtalia, une très jeune esclave achetée par Naofumi et dont il se sert pour combattre les monstres. La jeune Raphtalia apporte beaucoup de valeur ajoutée au héros, puisque c’est grâce à elle qu’on remarque que derrière cette façade, le véritable Naofumi est toujours là. En tout cas, tout ça est vraiment bien amené par l’auteur.

Concernant le dessin en lui-même, je ne remets pas du tout les capacités artistiques de l’auteur, ils sont vraiment magnifiques. En tout cas, moi j’aime beaucoup le trait de dessin ainsi que le chara design !

Au final, c’est un Seinen que j’ai apprécié et que je ne peux que recommander. Il n’est pas essentiel d’être adepte du genre Héroic Fantasy pour l’apprécier. (Personnellement, je ne suis pas spécialement une fan et pourtant j’ai tellement aimé que j’envisage d’en faire mon prochain cosplay !). Ce qui est important pour moi c’est qu’on ne s’attarde pas seulement sur de l’action bête et méchante et que chacun des personnages et de leur personnalité apportent beaucoup à l’œuvre.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé par commentaire sur le blog ou sur mon compte Instagram ou Twitter !

Seiran

Shojo & Josei

Orange – Tome 1

Fiche manga :

  • Dessin & Scénario : TAKANO Ichigo
  • Editeur Français : Akata
  • Type : Shojo

Histoire :

Naho est une lycéenne tout ce qu’il y a de plus ordinaire, elle a ses parents, son école, ses amis. Mais un matin, alors que la jeune fille se rend au lycée, elle reçoit une drôle de lettre. L’expéditeur de cette lettre n’est autre que Naho du futur, 10 ans plus tard ! Elle a écrit ce courrier à son mini-moi dans l’espoir que celle-ci puisse changer son futur, sans commettre les mêmes erreurs… Sceptique au départ, la jeune Naho ne tarde pas à remarquer que les actions décrites dans la lettre sont en train de se réaliser, et que ces écrits sont clairement centrés autour de Kakeru, le nouvel élève transféré dans la classe …


  • Ma note globale : ☆☆☆☆
  • Scénario : ☆☆☆☆
  • Dessin : ☆☆☆
  • Personnages : ☆☆☆☆
  • Commentaire : Manga à lire, surtout si vous êtes une personne sensible !

J’ai vu que ce manga était classé en Seinen, j’ai quand même décidé de le mettre en Shojo. Car même si les thèmes abordés peuvent être difficiles et assez dramatiques, je ne suis pas persuadée qu’il ait sa place en Seinen. Mais bon après ce ne sont que des catégories ! Je pense que ce manga est susceptible d’intéresser tout le monde.

Déjà au niveau du scénario, c’est plutôt pas mal. Au final je n’ai pas trouvé la trame principale si originale que ça, mais elle est extrêmement bien amenée. On commence avec une Naho jeune et insouciante bien entourée et un Kakuru beau gosse mais plutôt solitaire mais on a également droit à quelques séquences avec les mêmes protagonistes 10 ans plus tard. Le fil conducteur et la narration avec : Naho du futur qui parle à Naho du présent est bien réalisée. En tout cas, je trouve qu’il y a beaucoup de poésie dans la manière dont c’est présenté.

Je me souviens que la première fois que j’ai lu ce tome, j’ai eu pleins de « haut le cœur ». Ce manga a vraiment réussi à me plonger dedans et à ressentir de l’amour, la compassion, les sentiments des personnages. En le relisant aujourd’hui, plus d’un an après, ça m’a fait exactement la même chose : Orange est un manga qui arrive facilement à faire passer ses émotions par son scénario, sa narration et ses personnages !

Quant au dessin, oui ils ne sont pas les meilleurs du monde mais bon, moi j’aime bien. Ça colle parfaitement avec le manga et ce n’est pas désagréable à regarder, je pense que c’est le principal !

BONUS : Dans le tome 1, on a le droit à une petite histoire bonus (qui se continuera au fil des Tomes de Orange) « Un printemps dans les étoiles ». Super agréable à lire également, c’est un petit shojo sans prise de tête avec deux jumelles et un BG :D.

Au final encore une fois c’est une lecture que je recommande grandement, surtout pour les personnes sensibles en quête d’émotion ! Je précise également que ce manga a reçu plusieurs prix comme celui de la meilleure romance, du meilleur shojo et du meilleur espoir manga en 2014 ;). N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé par commentaire sur le blog ou sur mon compte Instagram ou Twitter !

Seiran

 

Shojo & Josei

Perfect World – Tome 1

Fiche manga :

  • Dessin & Scénario : Aruga Rie
  • Editeur Français : Akata
  • Type : Josei

Histoire :

Tsugumi est à présent une jeune femme de 26 ans, elle travaille comme décoratrice d’intérieur dans une entreprise de design. Au cours d’une soirée d’entreprise, elle aperçoit à sa table le jeune et beau Ayukawa, son premier amour de lycée. Mais depuis la fin de leur étude Ayukawa a été impliqué dans un accident et se retrouve être en fauteuil roulant…


  • Ma note globale : ☆☆☆☆
  • Scénario : ☆☆☆☆
  • Dessin : ☆☆☆
  • Personnages : ☆☆☆
  • Commentaire : Manga à lire …

Si j’ai eu envie de commencé cette série, c’est grâce aux nombreux avis que j’ai pu trouver sur le net. Honnêtement, je ne regrette pas du tout de l’avoir lue ! C’est extrêmement rafraichissant de pouvoir lire un manga avec des personnages adultes et matures, qui ne sont pas simplement en train de jouer à « Je t’aime, moi non plus ». (Oui, en même temps c’est un Josei …)

Le scénario est vraiment hors du commun : C’est la première fois que je tombe sur une série qui aborde la question du handicap. Et la série le fait vraiment très bien. Le scénario tourne beaucoup le thème de l’amour et de la relation durable que semblent vouloir construire nos deux héros. On se met à la place de Tsugumi, à la place d’Ayukawa et on essaye de deviner comment ces deux-là vont pouvoir évoluer avec leurs proches, les autres protagonistes … Au départ alors que tout semble aller – presque – pour le mieux pour le couple, on se rend compte que le bonheur est un long chemin semé d’embuche.

Au niveau des personnages maintenant, rien à dire. Je les trouve loin d’être fades, même si certains personnages secondaires sont un peu prévisibles dans leurs manière d’agir, on voit bien que nos deux héros sont développés, tout est naturel chez eux et plutôt bien amené.

En ce qui concerne le dessin, on ne va pas se mentir, ce n’est pas les plus beaux dessins que le monde du manga ait connu. En revanche, le trait « simpliste » colle parfaitement bien à l’histoire et reste agréable à regarder.


Voilà tout ! En tout cas, j’espère que mon avis vous a aidé à vous forger une petite idée de ce manga que personnellement je recommande à toutes et à tous. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé par commentaire sur le blog, ou sur mon compte Instagram ou Twitter !

Seiran

Non classé

Inauguration du blog

Hello tout le monde ! 2017 commence et ses bonnes résolutions aussi. Cette année, je me suis mise en tête de réaliser un projet qui me tenait particulièrement à cœur depuis déjà plusieurs années : Rédiger des reviews et donner mon avis sur ma passion : Les animes, les mangas et plus récent les light novel que j’ai l’occasion de suivre.

J’espère vraiment que mon avis sur la question vous intéressera ! En tout cas n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux : Je suis pour le moment présente sur Instagram (@xxseiran) et Twitter (@ladyseiran).

Seiran